Passer votre intranet en multilingue pourrait booster votre performance économique

Passer votre intranet en multilingue pourrait booster votre performance économique

Vous le savez, un intranet est un formidable outil de productivité et est particulièrement pertinent pour des établissements épars géographiquement. Centralisant les informations, il optimise ainsi la communication en interne.
Mais au-delà de l’aspect pratique d’homogénéiser les données, d’éviter les doublons ou encore d’optimiser les processus de traitement et d’accès à l’information, c’est un véritable outil de management.

En effet, communiquer sur les valeurs, les projets de l’entreprise et créer du dialogue, a pour effet bénéfique d’augmenter l’implication des collaborateurs. Cette valorisation lorsqu’elle est bien gérée peut participer à votre croissance économique – plus un salarié est motivé, plus il apportera à l’entreprise. Mais ce cercle vertueux peut perdre de son efficacité si le message transmis n’est pas correctement compris.

Le fait est que même les plus grands groupes ont tendance à utiliser l’anglais comme langue « internationale » jusqu’à leur communication interne. Et certes, les équipes où qu’elles soient parlent certainement toutes plutôt bien anglais. Mais une approximation peut coûter cher, une somme d’approximations encore plus.
La linguistique est aussi riche que complexe, les idiomes le montrent à merveille. Une mécompréhension est vite arrivée et c’est tout l’effort de management qui peut s’évaporer en un clin d’œil pas seulement auprès d’un seul collaborateur mais d’une équipe pays entière.

C’est pourquoi il est important de communiquer dans la langue native de vos collaborateurs. Votre message sera ainsi transmis de manière plus précise et perçu dans son entièreté. Il conserve ainsi tout son potentiel d’efficacité.
Mais ce n’est pas tout, car pour réellement parler à vos collaborateurs répartis dans différentes régions de la surface du globe, il ne faut pas seulement utiliser leur langue mais aussi s’appuyer sur leur culture.

La communication interculturelle implique une mise en contexte du message. Un anglais et un américain n’ont pas les mêmes références culturelles et ils parlent pourtant la même langue. Imaginez donc à quel point les différences peuvent être grandes par exemple entre un finlandais et un brésilien !

La bonne nouvelle c’est que vous utilisez certainement déjà un outil adapté à un usage en multilingue, et que vous pouvez le configurer sur-mesure en choisissant quelle information passer à chaque zone concernée, et le faire dans sa langue augmentera encore l’adhésion.
Mais attention, pour traduire vos contenus, évitez les outils de traduction automatiques qui risqueraient d’annihiler vos efforts en rendant votre message incompréhensible. A minima, il est recommandé de missionner un collaborateur bilingue traduisant vers sa langue maternelle, mais la meilleure qualité de message sera obtenue en passant par les services de traducteurs professionnels habitués à adapter les contenus selon les cibles concernées.

 



©Alto International - 2018
Alto International SARL
99, rue Faubourg Saint-Martin 75010 PARIS
Montant Capital social : 7 622.45 €
aescande@alto-international.com
Tel : 01 42 82 72 00
Portable : 06 16 54 24 13
RCS : Paris 410 672 851
Numéro de TVA intracommunautaire : FR31 410 672 851 / APE : 7430Z